Une journée pour changer de regard sur l’ESS

Qu’est ce que l’Économie Sociale et Solidaire ? En quoi ce champs émergeant de l’Économie représente t-il une réponse de plus en plus sérieuse à la crise socio-économique que nous traversons (d’ailleurs, s’agit-il vraiment d’une crise) ? Quelles sont les valeurs portées par le monde de l’ESS ? Comment concilier non recherche du profit et modèle économique viable ? Comment concilier des gouvernances démocratiques et des organisations efficaces ? Ce système de valeurs est-il forcément incompatible avec une recherche de performance ? Quelle est réellement la plus-value apportée par l’ESS sur nos territoires ?

Autant de questions dont les réponses peuvent parfois être parasitées par nos préjugés, nos représentations. L’image de structures aux faibles moyens, œuvrant majoritairement dans le domaine du social pour un travail peu rémunérateur ne semble pas encore tout à fait effacée de notre imaginaire collectif.

Pourtant, les collectivités, les territoires, commencent à développer des politiques publiques dans le but de favoriser le développement de l’ESS, de lui permettre de s’ancrer, de se diffuser. Des universités introduisent dans leurs formations des axes d’enseignements visant à proposer aux étudiants de s’emparer de la question, de se projeter dans un avenir professionnel intégrant la dimension ESS. C’est également bien dans le champs de l’ESS que se développe aujourd’hui la notion d’innovation sociale. Pourquoi ?

Grâce à l’IUT de Périgueux, Occitània creativa et ses compères du Collectif de coopération économique – sur cette opération La FAC et Tisseur d’histoires – ont pu concevoir et expérimenter une journée de réflexion collective proposée aux étudiants. Le processus consistait à recueillir les représentations, tout ce que l’on sait ou croit savoir sur l’ESS, puis de les confronter à la réalité en procédant à une série d’entretiens avec des entrepreneurs de l’Économie Sociale et Solidaire, présents avec leurs stands pour l’occasion. Clôturé par un travail de synthèse et de restitution, ce processus nous a permis, à tous, d’agir sur nos représentations quant à l’ESS et, curieusement, de nous projeter collectivement dans un monde meilleur.

Nous remercions chaleureusement, pour cette occasion donnée, les organisateurs de cet événement, La Ligue de l’enseignement, l’IUT, la Chambre régionale de l’Économie sociale et solidaire (CRESS), le Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers, la Région Nouvelle-Aquitaine et bien entendu les étudiants pour leur participation et leur engagement.