Semaine 20_Où on croise les artisans d’art

***

Un conducteur de tracteur le nez au vent. La mèche aussi. Il profite de l’air du petit matin.

150 automobilistes le suivent pour embaucher, peut-être en retard. Certainement moins enclins à trouver du plaisir à regarder les alentours.

Une forme de relativité des situations.

***

Itinérance nontronnaise



Mardi 14 mai 2019

Séance de travail avec les artisans d’art. À l’invitation du Pôle Expérimental des Métiers d’art, les artisans mobilisés en cette soirée ont pu prendre connaissance du projet. Ils sont peu nombreux à avoir été disponibles, mais qu’à cela ne tienne, leur présence est entière.

Myriam, élue et en charge du développement durable et Frédéric, Directeur général des services, leur expliquent le projet, et surtout exposent en quoi ils souhaitent travailler avec eux, et notamment pour :

– une signalétique le long du parcours; création et réalisation d’une « signature » pour la ville, un signe qui pourra être un guide pour la déambulation dans Nontron.
– des panneaux et autres supports d’interprétation de la ville, 
– du mobilier urbain et supports à végétalisation.

Un autre point d’intérêt pour la Ville est abordé, celui de rendre visible la diversité des métiers d’art. Nous devons donc réfléchir à un parcours qui pourra révéler cette richesse (diversités des techniques, des matériaux).
Les artisans sont prêts à prendre part au projet et à s’investir dans ces propositions. Ils demandent quelques précisions au sujet des délais et des financements pour se donner une idée du cadre à envisager pour leur intervention et ils sont d’accord pour être associés à la démarche et à la rédaction des cahiers de charges pour les différents chantiers.

Nous convenons, finalement, de faire un tour en ville pour repérer les lieux, s’inspirer peut-être. Un relevé de situation devrait ainsi voir le jour et donner lieu à un temps de travail qui nous conduira à la rédaction d’un cahier des charges.

La démarche est en marche 🙂

 

 

Jeudi 16 mai 2019

Rendu et présentation du rapport à la Mairie.

Ce matin, La Botte de Paille rend le rapport de notre mission et présente le contenu du projet. Une itinérance en une douzaine de points d’intérêts, une histoire à écrire et voir se raconter au travers de la ville. Nous évoquons les possibles supports pour cette interprétation: application ou livret? Bien sûr, le coût ne sera pas le même. 

Nous rappelons également qu’il y a encore une étape dans la démarche d’élaboration qui réside dans l’écriture du contenu à lire sur les différents supports, cette phase dite de « traduction/médiation », premier travail, pourra être mise en œuvre par la cellule d’écriture.

La suite de la réalisation dépendra du lien et de l’articulation qui s’établira entre la cellule en charge du contenu et du/de la  graphiste en charge de sa traduction sur les supports (conception/création/composition/adaptation), ce travail conditionnera donc les choix et les coûts de ces supports.

Cette seconde phase de réalisation peut être également soutenue par le leader, nous décidons de les accompagner jusqu’à la présentation du projet. Pour cela, il faut revoir des budgets, rendre les dépenses plus lisibles. Et il va falloir aussi préparer un petit dossier « synthèse » pour le contenu. On voit Martin Crouzal jeudi pour s’assurer de la bonne direction de notre demande.  En somme, nous avons décidé d’être présents sur les prochains temps qui leur permette de mettre ne route leur projet. Et lorsqu’il n’auront plus besoin de nous, nous nous arrêterons.

Et pour information, nous avons appris par Aurélie Brunat qu’une démarche était entamée entre la Mairie de Nontron et le CAUE pour réfléchir à étude stratégique de rénovation urbaine. Une intention en entraine une autre, un pas vers sa réalisation ouvre des espaces de possibles. D’un chemin pour visiter la ville, voilà qu’une envie d’aménagement urbain et plus global se fait jour.

***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *