Semaine 21_Où on doit choisir

***

La question pourrait être : choisir ou savoir ? Parce qu’on pourrait penser que lorsqu’on sait il n’y a plus à choisir.

Mais, comment savoir ? sur quels éléments, quels faits ?

L’Europe, nous a appelé à voter, à choisir donc, choisir des personnes qui œuvreront pour notre futur, que nous savons largement conditionné par ces instances.

Savons-nous vraiment quelque chose qui puisse nous amener sereins devant l’urne consacrée et nichée dans une salle des fêtes de nos campagnes ?

***

Itinérance Nontronnaise



Jeudi 23 mai

Nous avançons sur le chemin de la mise en œuvre, nous en sommes à l’écriture du plan de financements, nous savons qu’il nous est possible, dans la continuité de la phase d’étude, de solliciter le Leader. Pour ce faire, nous avons à monter un dossier pour passer le projet « en émergence » lors du prochain GAL et ainsi bénéficier des financements européens. Afin de préparer au mieux notre demande, nous participons à une séance de travail avec les membres de la Mairie actifs sur ce dossier et Martin Crouzal, chargé de mission Leader pour le Pays Périgord Vert.

Nous avons besoin de confronter notre projet au cadre d’éligibilité du Leader. Nous présentons le contenu des actions que nous nous voyons menées : la valorisation des métiers d’art et l’écriture de l’interprétation avec pour première étape le réhabilitation de la voie de Thame. Puis nous nous posons la question de l’outil qui sera support de la visite et la solution retenue est l’application mobile. Ce choix fait, nous abordons les données budgétaires du dossier, nous évoquons les potentiels co-financeurs et concluons la séance sur des répartitions qui semblent à tous réalistes.

Nous nous donnons une dizaine de jours pour remplir le dossier de demande. Il s’agit de reprendre les éléments de contexte, les enjeux et objectifs, de proposer un calendrier de réalisation, de prévoir des indicateurs de réussite et de présenter un budget équilibré avec des contreparties locales.

 

***

Colloque Innovation Solidaire


Vendredi 24 mai

Nous sommes solidaires de Mozaig, une structure qui se cherche un statut dans l’univers de l’ESS. Elle nous invite à un Colloque pour réfléchir ensemble à ce que peut être « l’innovation solidaire », à ce que peut vouloir dire aujourd’hui « coopérative rurale de pluriactivités » .

C’est l’occasion de reposer nos cadres de définitions et de se donner un peu nos points de vue et réflexions du moment. C’est aussi l’occasion de voir et de discuter avec Thierry Ravel, notre conseiller régional ESS, Bernard Bianchi, d’Iriscop, Jérôme Guillot, de Terres de liens, les copains en somme. 

Et on y fait des rencontres, on croise de nouvelles têtes, celles d’une structure très intéressante : le Collectif IRS du lot, ils produisent des savons et font l’expérience de prendre le « libéralisme » à son propre piège : inspiré et inspirant. Peut-être à revoir ?

Au détour de conversation en petit comité, on croit saisir combien, il devient un peu malaisé de parler d’ESS comme d’un vecteur de changement, de se sentir participer à une quelconque transition par les dispositifs qui en émanent. On entend même notre conseiller Régional nous dire combien il aimerait que les échanges soient plus rugueux, percutants, et « bousculants ». Voir que nos expériences viennent remettre en question les cadres d’intervention de la Région. Plutôt de bonne augure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *