Semaine 31_Où le narrateur déménage

Voilà un peu plus d’un an on vous annonçait, tonitruants, notre installation à l’Escale numérique. La fièvre des tiers-lieux pointait sur notre radar. Le travailler autrement nous tenaillait, nous tenait au corps, comme il le fait encore. On, rencontrait Pascal, Bruno, Annah, Aurélien, Paul et les autres. On démarrait une coloc’ chaleureuse et amicale avec notre photographe de voisin de bureau Bernard Plessy.

Et l’Escale, pour nous, aura bien joué son rôle. Bien tenu sa promesse : celle d’une pause, d’un lieu accueillant et dynamique. D’une logistique et stratégique plateforme où Occitània a pu travailler sereinement à l’élaboration de son projet. Un lieux de rendez-vous, de passage_s, de rencontres. Un refuge de travail.

Et puis, de fil en aiguille, l’évidence :

Faut qu’on bouge.

On est bien ici. Très bien même. Mais c’est pas chez nous. Et plus notre projet avance, et plus ça s’écrit tout seul. On est de la campagne, du rural, des collines, des petits villages, de la forêt. C’est là qu’on habite et c’est là qu’on bosse tous les jours. C’est là qu’il est notre bureau. Au Vert. En Silence. Un open space aussi, pareil. Mais grandeur Nature.

Alors, de fil en aiguille, l’évidence donc : faut qu’on déménage.

C’est pas seulement notre ruralité qu’on a envie d’assumer. C’est aussi notre mobilité. Le fait que pour bosser, ici, pour exercer nos métiers, il faut tout le temps bouger. Et que lorsqu’on est tout le temps sur le terrain, on n’a plus besoin de bureau. Ou presque. En tous cas beaucoup moins au quotidien. Et c’est plutôt une bonne nouvelle 🙂

Ceci étant, on s’est quand-même trouvé un petit pied-à-terre. On va pas tout dévoiler tout de suite. Sûr que les occasions ne manqueront pas. Et on espère vous y voir bientôt.

Très bientôt, même.

***

Alors, rendez-vous à la campagne. Bientôt.

Et que rien ne se déroule comme prévu.

Surtout.

 

One Reply to “Semaine 31_Où le narrateur déménage”

  1. Merci beaucoup François.
    La mise en accord de l’exercice de nos métiers et de leurs conditions de réalisation.
    Une façon pour nous de nous sentir toujours mieux dans nos actions au quotidien.

    Tout peut arriver.
    Il y a comme un souffle, une énergie nouvelle.
    Et c’est bon 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *