Accélérateurs de coopération

La coopération est un gène dominant de notre ADN. Depuis notre statut coopératif jusqu’aux méthodes d’intelligence collective il s’agit pour nous de rechercher toujours les moyens de « penser et faire ensemble ».

 

DSC_0385L’esprit collectif

Nous expérimentons, en compagnie de 18 entrepreneurs, la création d’un collectif de coopération économique. Celui-ci est actuellement dans une phase de conception de son projet : la formulation d’une offre de service créative répondant le plus justement possible aux besoins, actuels et à venir, des territoires ruraux.

 

7Une condition de réussite

Le climat économique est rude. L’emploi se fait rare sur nos territoires. Pourtant, si l’emploi manque, le travail lui nous attend. Nous avons du lien social à recréer, des anciens à accompagner, des jeunes à éduquer, des pratiques alimentaires à revoir, une planète à sauver. Nous avons à produire, distribuer, vendre communiquer localement. Il y a bel et bien des besoins non satisfaits et une nouvelle économie à inventer. Il est donc tentant de se diriger vers la création de sa propre activité, d’autant plus si elle nous semble plus cohérente avec nos choix de vies.

C’est à ce moment là que la coopération devient un enjeu. À moins d’avoir d’importants moyens, il peut être compliqué de lancer seul son projet. Mais ce qui est compliqué seul l’est beaucoup moins à plusieurs. Nos enjeux peuvent parfois se croiser, nos ressources se mutualiser, nos compétences se compléter et nos projets démarrer.

Développer sa capacité à coopérer, et à créer de la coopération autour de soi peut donc devenir un enjeu crucial lors du démarrage, du développement ou du repositionnement de nos projets.

 

echelle5Un savoir-faire

Parfois, il peut sembler difficile de coopérer. Les enjeux peuvent être différents selon nos secteurs d’activités ou bien des échelles territoriales enchâssées.

Cependant, une toute première forme de coopération est toujours possible : celle de la pensée, du partage, de l’écoute et de la compréhension de l’autre. Nous devons à tout prix partager nos enjeux avant de songer à coopérer dans l’opérationnel.

Peu de territoires, peu d’acteurs économiques, à une échelle très locale, ne peuvent se développer seuls. Nous avons tous besoin les uns des autres. Pour expérimenter ensemble, il nous faut d’abord parvenir à exprimer ce que nous avons de commun et ce que nous avons à gagner à « faire ensemble ». L’étape du diagnostic partagé peut être cohérente à ce moment-là.

 


 

Nos accompagnements

 

Pour les porteurs de projets

Construire son réseau et créer de la coopération autour de soi.

DSCF0217xx

  • Identifier les réseaux existants et la pertinence de s’y inscrire.
  • S’intégrer aux dynamiques des politiques publiques.
  • Rechercher des pistes de coopération autour de son projet.

 

 

 

 

Pour les territoires, les associations, les réseaux, les collectifs

Se repositionner au regard des enjeux de coopération territoriale

7

  • Renforcer le dialogue entre les acteurs du territoire et les collectivités.
  • Intégrer et partager les enjeux d’implantation de l’ESS sur nos territoires.
  • Partager les enjeux des territoires avec leurs acteurs.
  • Chercher des pistes d’organisations coopératives.

 

 

Pour tous

Formuler et partager ses enjeux

Capture d’écran (4)

  • Formuler des enjeux de développement ou de positionnement en tenant compte de ceux de ses partenaires et de son environnement.
  • Rechercher des pistes de développement ou de repositionnement.

 

 

 


Les consultants

                                                              sans-titre l
                                                                 
Vous êtes accompagnés par un binôme de consultants, Line Simon et François Lagorce. Tous deux issus de la fonction publique territoriale, ils ont, durant de nombreuses années, participé à la conception et à la mise en œuvre de la politique culturelle de leur département.

Ils partagent, de plus l’expérience de la création et du développement d’une entreprise de l’ESS : la coopérative Ésope, support de la marque Occitània creativa.


 

Les méthodes

DSC_0072Intelligence collective

Sous ce terme bien mystérieux, se cachent des pratiques toutes simples. Il s’agit simplement de se donner un espace de partage et d’écoute. C’est la qualité de cet espace qui conditionne notre capacité à agir ensemble. Nous privilégions des ambiances de travail détendues et studieuses, où chacun pourra s’exprimer librement dans un débat constructif. Nous sommes là pour réfléchir ensemble, prenons-y du plaisir.

 

network-1246209_1920Implication et cohésion

Lors de nos missions, nous soignons votre projet comme nous soignons le nôtre. Vos problèmes deviennent les nôtres, vos ambitions et vos espoirs aussi.

Attention cependant à ne pas se faire d’illusion. Ce n’est pas parce qu’on fait travailler des consultants qu’ils sont à même de « tirer des solutions du chapeau ».

Nul ne peut connaître et exprimer vos enjeux mieux que vous même. Nul autre que vous ne sait la pertinence d’associer tel ou partenaire, ou encore de se repositionner totalement.

Nous vous apportons simplement une aide pour formuler et clarifier ces enjeux, les partager au mieux, et les penser sous forme d’action. Nos expériences des politiques publiques, culturelles ou en matière d’innovation sociale, notre expérience de création d’entreprise, de développement de réseau, de dialogue avec de multiples acteurs n’ont pas la prétention de vous apporter des solutions toutes faites. Elles ont l’ambition de les trouver avec vous. Comme nous le faisons tous les jours pour nous mêmes.

Nous faisons en sorte que vous puissiez travailler dans de bonnes conditions, que vous puissiez aborder les bons sujets et les traiter en profondeur dans un climat de cohésion. Nous nous assurons de vous laisser une trace écrite et construite de ce travail. Un rapport suffisamment co-élaboré pour que vous et vos partenaires nourrissiez l’envie de le mettre à l’épreuve sans plus tarder.

Nous vous facilitons la tâche, vous permettons d’aller plus vite dans l’écriture de vos projets, mais c’est bien vous qui faites l’essentiel du boulot : mettre les bonnes personnes autour de la table et parler avec elles des bons sujets, dans de bonnes conditions.


 

Les outils

 

UDCCAS Animation de groupe 20-06_21-06 2017 (19)Métaplan

Nous prenons avec distance certains des outils d’animation qui ponctuent désormais le monde du développement local. Nous concevons nos intervention comme des réunions de travail.

En terme d’outil, nous utilisons le métaplan comme une bonne vieille valeur sûre. On peut lui reprocher un côté un peu scolaire, il permet cependant de parvenir à une production écrite collective à travers l’expression, écrite et orale de chaque participant.

 

echelle6Communication interpersonnelle

Le temps que l’on prend pour réfléchir, élaborer, reconsidérer, se parler est un temps précieux. D’abord parce qu’il est pris sur une activité déjà élevée, il a fallu faire de la place dans les agendas. Ensuite parce que c’est dans ce temps là que vont peut-être se décider, ou se concevoir des choses importantes.

Il y a donc un enjeu à ce que ce temps soit vécu comme une bonne expérience et que chacun puisse constater que son temps est bien mis à profit. Pour répondre à cet enjeu, la qualité des échanges et la liberté de la parole sont des ingrédients nécessaires auxquels nous sommes attentifs en permanence.