Coopérer pour dynamiser les territoires

Depuis les statuts coopératif jusqu’aux méthodes d’intelligences collectives il s’agit pour nous de rechercher toujours les moyens de « penser et faire ensemble ».

 

L’esprit collectif

Nous expérimentons la création d’un collectif de coopération économique. Celui-ci est encore dans une phase de conception de son projet : la formulation d’une offre de service créative répondant le plus justement possible aux besoins, actuels et à venir, des territoires ruraux.

Une condition de réussite

Le climat économique est rude. Pourtant, si l’emploi manque, le travail lui nous attend. Nous avons du lien social à recréer, des anciens à accompagner, des jeunes à éduquer, des pratiques alimentaires à revoir, une planète à sauver. Nous avons à produire, distribuer, vendre communiquer localement. Il y a bel et bien des besoins non satisfaits et une nouvelle économie à inventer. Il est donc tentant de se diriger vers la création de sa propre activité, d’autant plus si elle nous semble plus cohérente avec nos choix de vies.

C’est à ce moment là que la coopération devient un enjeu. À moins d’avoir d’importants moyens, il peut être compliqué de lancer seul son projet. Mais ce qui est compliqué seul l’est beaucoup moins à plusieurs. Nos enjeux peuvent parfois se croiser, nos ressources se mutualiser, nos compétences se compléter et nos projets démarrer.

Développer sa capacité à coopérer, et à créer de la coopération autour de soi peut donc devenir un enjeu crucial lors du démarrage, du développement ou du repositionnement de nos projets.

Un savoir-faire

Parfois, il peut sembler difficile de coopérer. Les enjeux peuvent être différents selon nos secteurs d’activités ou bien des échelles territoriales enchâssées.

Cependant, une toute première forme de coopération est toujours possible : celle de la pensée, du partage, de l’écoute et de la compréhension de l’autre. Nous devons à tout prix partager nos enjeux avant de songer à coopérer dans l’opérationnel.

Peu de territoires, peu d’acteurs économiques, à une échelle très locale, ne peuvent se développer seuls. Nous avons tous besoin les uns des autres. Pour expérimenter ensemble, il nous faut d’abord parvenir à exprimer ce que nous avons de commun et ce que nous avons à gagner à « faire ensemble ». L’étape du diagnostic partagé peut être cohérente à ce moment-là.


Nos accompagnements

Coopérer pour dynamiser les territoires

  • Renforcer le dialogue entre les acteurs du territoire.
  • Intégrer et partager les enjeux d’implantation de l’ESS sur nos territoires.
  • Partager les enjeux des territoires avec leurs acteurs.
  • Chercher des pistes d’organisations coopératives.

Construire son réseau et créer de la coopération autour de soi.

  • Identifier les réseaux existants et la pertinence de s’y inscrire.
  • S’intégrer aux dynamiques des politiques publiques.
  • Rechercher des pistes de coopération autour de son projet.

Formuler et partager ses enjeux

  • Formuler des enjeux de développement ou de positionnement en tenant compte de ceux de ses partenaires et de son environnement.
  • Rechercher des pistes de développement ou de repositionnement.